HU.jpg

Créé en 1963 et reconnue d’Utilité Publique en 1978, l’Union Nationale des Parachutistes (UNP) est une association de type 1901. Elle regroupe et accueille, dans un esprit amical et dynamique, tous celles et ceux qui ont obtenu un brevet militaire ou prémilitaire de parachutiste ainsi que des membres amis souhaitant partager et pérenniser les valeurs qui les unissent tous.

Héritiers  des formations parachutistes qui se sont illustrées sur tous les continents, sous l’autorité de chefs légendaires et prestigieux, au cours des 70 dernières années, et quelle que soit leur armée, arme, spécialité, unité, grade et statut d’origine, les membres de l’UNP, Anciens militaires ou d’active, sont avant tout animés par l’amour de la France, en toute indépendance philosophique, confessionnelle et politique.

L’esprit parachutiste, fait d’audace, d’insolite, de camaraderie et de dépassement de soi, les motive dans leurs objectifs de :

  • MÉMOIRE, pour honorer les sacrifices consentis par les parachutistes et leurs familles lors des différents conflits ou crises où les troupes aéroportées ont été impliquées à travers le monde ;

  • SOLIDARITÉ, pour venir en aide à ceux d’entre eux, et à leurs proches, marqués dans leur cœur ou dans leur chair par les aléas de la vie ;

  • SOUTIEN  aux parachutistes d’active, engagés en opérations en France et hors de nos frontières à un rythme très soutenu, qui méritent d’être accompagnés tant durant leur service que lors de leur retour à la vie civile.

L’UNP aujourd’hui, grâce à son dense réseau de 118 sections locales en France et à l’étranger, offre à chaque parachutiste l’opportunité de retrouver l’enthousiasme et la fraternité de ses 20 ans, et de développer ses capacités au profit de ses frères d’armes et de sa Patrie.

L’UNP est membre fondateur de l’Union Européenne des Parachutistes et y contribue au renom des parachutistes français.

Le code d‘honneur du parachutiste de l’UNP

1) Préambule ;

Il est créé un code d’honneur de l’ancien parachutiste de l’UNP.
L’appartenance à l’UNP exige le respect absolu du code d’honneur.
Il impose la loyauté, l’intégrité morale, la solidarité et l’entraide.
Tout manquement à l’application du Code d’Honneur expose son auteur à des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu’à l’exclusion.

2) Le Code d’Honneur ;

  1. Ancien parachutiste, je suis fier d’avoir servi la France et les troupes aéroportées.

  2. Chaque ancien parachutiste reste mon compagnon d’armes, quelles que soient son origine, sa génération et son parcours.

  3. Entraide, solidarité, fraternité, je pratiquerai.

  4. Sens de l’honneur, dignité, esprit para, je cultiverai.

  5. Tenue exemplaire, comportement rigoureux, attitude digne et décente, je m’imposerai.

  6. Droiture, loyauté, honnêteté, franchise, toujours j’appliquerai.

  7. A travers mes actes, mes paroles ou mes écrits, l’UNP et ses membres, je respecterai.

  8. Porter atteinte et impliquer politiquement l’UNP et ses membres de quelques façons que ce soit, je m’interdirai.

  9. Application stricte des statuts et des directives nationales, j’observerai.

  10. En toutes circonstances, ambassadeur de la France, de son armée et des parachutistes, au rayonnement, à la grandeur et la pérennité de l’UNP, je contribuerai.

3) Modalités d’application ;

Comme indiqué dans le préambule, tout manquement à l’application du Code d’Honneur expose son auteur à des sanctions disciplinaires.
Ces sanctions seront prononcées par le bureau national.
Les sanctions sont classées en deux catégories en fonction de la gravité des faits en contradiction avec le code:

Les erreurs pour des manquements bénins qui peuvent être sanctionnés par:

  • l’avertissement

  • le rappel à l’ordre

  • la réprimande

Les fautes pour des manques et écarts graves qui peuvent être sanctionnés par :

  • le blâme

  • l’exclusion temporaire

  • l’exclusion définitive

Cette gradation permet d’infliger une sanction proportionnelle à l’erreur ou à la faute commise.
Si les trois premiers articles sont l’essence même de notre appartenance à l’UNP, une liste non exhaustive de dérives, interdits et fautes à sanctionner s’attache aux articles suivants :
Article 4 : Usurpation d’identité, de grade, de diplôme, de décoration, de brevet. Fausses déclarations.
Article 5 : Abus d’alcool, consommation de drogue, tenue non conforme (pins, fourragères, etc.), retard, absence injustifiée.
Article 6 : Mensonge, vol, tromperie, fraude, déloyauté (divulgation d’information confidentielle).
Article 7 : Insultes, lettre recommandée entre membres, plainte au Tribunal, violence, voie de fait, agression.
Article 8 : Diffusion de courriers scandaleux sur le Web ou les médias, propos grossiers et/ou injurieux, affichage par des propos ou la tenue de son appartenance à l’UNP dans un cadre politique.
Article 9 : Non-respect flagrant des statuts, insubordination, négligence.
Ces manquements au Code d’Honneur peuvent être modulés par des facteurs aggravants ou atténuants.

Facteurs aggravants :

  • Nature des fonctions occupées (responsable, confiance attribuée)

  • Dossier disciplinaire antérieur

  • Préméditation

  • Comportement du membre après le manquement ou la faute

  • Importance de la Section (effectif, composition)

  • Récidive

  • Âge et ancienneté du membre fautif (faible et grande ancienneté et âge selon le cas)

Facteurs atténuants :

  • Ancienneté

  • Dossier disciplinaire vierge

  • Circonstances de la faute

  • Absence de préméditation

  • Provocation ou pression ayant amené la faute

  • Caractère isolé du manquement et improbabilité d’une récidive

  • Absence de préjudice ou de conséquence grave

  • Responsabilité de la Section

  • Attitude du membre après la faute

  • Absence de profit ou d’enrichissement personnel découlant de son geste fautif

  • Caractéristiques personnelles du membre: âge, état de santé, conséquences de la sanction sur sa vie personnelle (circonstances familiales difficiles, degré d’alphabétisation, maladie grave, etc.)